30 critères, extraits du livre d’Isabelle Nazare-Aga : Les manipulateurs sont parmi nous) qui permettent de reconnaître un manipulateur.

Si une personne répond à 14 de ces critères, elle rentre dans la case des manipulateurs (trices).

01. Il( elle) culpabilise les autres au nom du lien familial, de
l’amitié, l’amour, de la conscience professionnelle.
 
02. Il reporte sa responsabilité sur les autres, ou se démet
des siennes.
 
03. Il ne communique pas clairement ses demandes,
ses besoins, ses sentiments et opinions.
 
04. Il répond très souvent de façon floue.
 
05. Il change ses opinions, ses comportements,
ses sentiments selon les personnes ou les situations.
 
06. Il invoque des raisons logiques pour déguiser ses
demandes.
 

07. Il fait croire aux autres qu’ils doivent être parfaits,
qu’ils ne doivent jamais changer d’avis, qu’ils doivent
tout savoir et répondre immédiatement aux demandes
et questions.

08. Il met en doute les qualités, la compétence,
la personnalité des autres: il critique sans en avoir l’air,
dévalorise et juge.
 
09. Il fait faire ses messages par autrui.
 
10. Il sème la zizanie et crée la suspicion, divise pour
mieux  régner.
 
11. Il sait se placer en victime pour qu’on le plaigne.
 
12. Il ignore les demandes même s’il dit s’en occuper.
 
13. Il utilise les principes moraux des autres pour assouvir
ses besoins.
 
14. Il menace de façon déguisée, ou pratique un chantage
ouvert.
 
15. Il change carrément de sujet au cours d’une
conversation.
 
16. Il évite ou s’échappe de l’entretien, de la réunion. 
17. Il mise sur l’ignorance des autres et fait croire en
sa supériorité.
 
18. Il ment.
 
19. Il prêche le faux pour savoir le vrai.
 
20. Il est égocentrique.
 
21. Il peut être jaloux.
 
22. Il ne supporte pas la critique et nie les évidences.
 
23. Il ne tient pas compte des droits, des besoins et
de désirs des autres.
 
24. Il utilise souvent le dernier moment pour ordonner
ou faire agir autrui.
 
25. Son discours paraît logique ou cohérent alors que ses
attitudes répondent au schéma opposé.
 
26. Il flatte pour vous plaire, fait des cadeaux, se met
soudain aux petits soins pour vous.
 
27. Il produit un sentiment de malaise ou de non-liberté.
 
28. Il est parfaitement efficace pour atteindre ses
propres but, mais aux dépens d’autrui.
 
29. Il nous fait faire des choses que nous n’aurions
probablement pas fait de notre propre gré.
 
30 .Il fait constamment l’objet des conversations, même
lorsqu’il n’est pas là.
 
 

Cela ne sert à rien d’essayer d’aider ou de manipuler un manipulateur, c’est une structure. Il s’est construit comme cela. Détruire l’autre est sa façon d’échapper à son vide intérieur. Il choisit sa victime et l’utilise, pour sa joie de vivre ou pour s’approprier tout ce qu’il n’a pas, cela peut être financier, émotionnel ou parce que la victime a des qualités qu’il(elle) aimerait avoir. Il est dépendant, mais il n’aime pas.

Ses victimes sont interchangeables. Il (elle) en quitte (un) une pour aller avec (un) une autre, sans état d’âme !

Ça fait mal et ce n’est pas ce que vous avez envie d’entendre ! Mais c’est hélas la vérité ! La meilleure des solutions est de le quitter, ou de vous laisser quitter, sauf si vous voulez rester dans une relation qui vous détruit !  

Autre chose, il reviendra, tant que vous l’accepterez, encore et encore, une fois, deux fois, dix fois, vous promettant monts et merveilles, et repartira dès que vous lui serez de nouveau acquis(se) !

Si vous ne pouvez pas ou ne voulez pas mettre un terme à cette relation, vous devrez faire le deuil d’une communication saine et authentique en apprenant à utiliser un langage non émotionnel face à ses mensonges et tentatives de culpabilisation.

Marie-Agnès Thulliez

 
 

Comments are closed